Techniques d'enregistrement: L'équalisation.

Retour à l'index des dossiers

L'équaliseur

Bien que cet outil soit un outil puissant, il est dans tous les cas bon d'assurer une bonne capture, la meilleure possible avec votre microphone. Si vous commencez avec un bon son, le résultat aura de plus grandes chances d'être bon. N'hésitez donc pas à faire nombre de tentatives et d'essais de positionnement différents de vos microphones car le moindre changement de position cause de grandes différences en plus d'essayer avec d'autres microphones toujours en gardant à l'esprit les différentes patternes polaires de vos micros (pour rappel, le sujet est traité dans le dossier " les microphones").

Personnellement, pour ce qui est de l'équalisation, je m'en remets à un peintre et j'applique cette règle élémentaire qui est de faire en sorte que les couleurs ne se chevauchent pas, en gardant à l'esprit que l'on recourra aussi à l'utilisation de la panoramique pour le placement des sons dans le champ de diffusion en plus de la distance, sujet que j'aborderai plus tard à propos de l'utilisation des effets. Pour rappel, le plage de fréquences s'étend de 20 à 20.000 hertz. Ne vous y trompez pas, rares sont ceux qui entendent au-delà de 15.000 voire 15.500 hertz!

Tout au long de votre évolution dans ce domaine, ne vous leurrez pas car l'équalisation est un art en soi et les connaissance et expérience ne s'acquièrent que par la pratique et une écoute très attentive!

Les trois paramètres qu'il vous faudra apprendre à dominer sont bien entendu la fréquence, le gain et le paramètre Q qui est une mesure de la largeur de la fréquence traitée. Plus la valeur de ce dernier est basse et plus large est la bande de fréquences traitées. Ce qui vous permettra d'isoler certaines fréquences particulières afin de les éliminer ou de les accentuer.

Haut de pageLes équaliseurs externes.

Aussi bon que puisse être l'équaliseur de votre console, vous finirez tôt ou tard par recourir à un équaliseur externe. Les équaliseurs sont disponibles sous deux types différents qui sont les graphiques et les paramétriques. Avec un équaliseur graphique, vous couvrirez un tiers d'octave avec 30 bandes réglables. Malheureusement, les équaliseurs graphiques ne sont pas aussi précis qu'il le faudrait et ne donnent qu'une idée approximative de la courbe, sans oublier qu'il vous en faudra deux pour la stéréophonie. Les équaliseurs paramétriques quant à eux, sont une alternative aux graphiques. Ils sont nantis des réglages précités, fréquence, gain et Q. Un bon équaliseur paramétrique est qu'il offre jusqu'à cinq bandes de traitement qui couvrent l'entièreté de la plage de fréquences, ou vous pourrez le trouver aussi en trois bandes avec des bandes basse et aigüe dédiées.


Haut de pageUtilisation de l'équalisation:

Pour parvenir à une bonne équalisation, il vous faut néanmoins un bon équipement et une approche bien planifiée. Un ingénieur expérimenté équalise par instinct et cette aptitude ne vient qu'avec la pratique, source de l'expérience.
Il y a également une bonne raison technique à laquelle vous devez penser avant d'ajouter beaucoup de basse: pour un niveau donné d'entrée, n'importe quel haut-parleur de petite ou moyenne taille reproduira beaucoup plus de son de fréquences moyennes que de basses, et si vous amplifiez trop les basses fréquences, le niveau global que le haut-parleur peut reproduire sans déformation est moindre et parfois beaucoup moins encore. C'est un compromis: plus vous ajoutez de basse, plus bas le niveau global peut être. Ceci s'applique également à d'autres fréquences dans la console de mixage elle-même. L'ajout d'équalisation augmente le niveau et il est très facile de booster le signal dans la section d'équalisation de la console si bien que vous écrêterez le niveau du signal. Puisque le fadeur vient après l'équaliseur, baisser le fader ne résoudra rien. La réponse est de réduire le gain, pour laisser un peu plus de place au signal, si nécessaire. Un point technique de plus : le changement des réglages de l'équaliseur d'un signal change presque toujours le niveau, donc chaque fois vous réglez l'équaliseur vous devrez considérer de baisser le fader pour compenser. Une chose qui viendra automatiquement après un temps est l'expérience, mais les nouveaux venus à l'enregistrement se concentrent souvent plus sur le changement dans le son lui-même et ne remarquent pas que c'est subitement devenu plus ou moins proéminent dans le mixage.

L'enregistrement est une occupation artistique donc considérons les facettes subjectives d'équalisation. Si nous considérons le son individuel en premier, supposons que le signal venant du microphone est déjà aussi parfait que possible, étant le résultat d'un bon placement du microphone. Chaque instrument a certaines bandes de fréquences qui sont fortes et certaines qui sont plus faibles. La voix humaine, est par exemple forte dans la plage de 3 à 4 Khz, peu importe d'homme ou de femme ou encore quelle note est chantée. En utilisant l'équaliseur, vous devrez considérer les caractéristiques du son que vous voulez accentuer, ou que vous voulez réduire. En équalisant un instrument, vous aurez tendance à exagérer ses caractéristiques individuelles et le rendre plus distinct ou de réduire son individualité.

C'est simple à faire et nous pouvons utiliser le contrôle médium qui se trouve sur la plupart des consoles de mixage, avec les mêmes contrôles de la fréquence et de gain. Un équaliseur entièrement paramétrique avec un contrôle de Q peut offrir même plus de précision.

Premièrement, régler le gain sur une valeur moyenne. Ensuite, balayez la fréquence en haut et en bas jusqu'aux limites de sa plage et détectez à l'oreille les fréquences auxquelles l'effet est le plus fort. Ce sont les fréquences desquelles l'instrument est riche. En boostant ces fréquences fortes, vous augmenterez l'individualité de l'instrument.
Quand vous avez trouvé la bande des fréquences riche de l'instrument, réglez à souhait et comparez toujours votre travail avec le son original en utilisant la fonction "by-pass" de l'équaliseur.
Quelques instruments ne sont pas reconnus comme des instruments "basse", mais qui néanmoins ont un contenu de basses fréquences élevé, les cymbales par exemple. Dans beaucoup d'occasions, il sera intéressant de réduire les fréquences que vous ne considérez pas utiles pour l'instrument, libérant ainsi de l' espace dans le spectre de fréquence pour un autre instrument à placer dans le mix.

Le fait d'améliorer les sons d'instruments individuels de cette manière est utile, mais faites attention lors du mixage de ne pas booster les mêmes fréquences sur chaque instrument. C'est un piège pour le novice de booster chaque instrument pour le faire "passer" car à environ 3 Khz les oreilles sont très sensibles. Cela produira un mixage très fatigant à écouter.

L'opposé de la technique d'individualisation est où vous diminuez celle de chaque instrument et le faites sonner plus comme notre instrument hypothétique. Pour le faire, trouvez les fortes fréquences de l'instrument en utilisant le médium de l'égalisateur comme expliqué auparavant, mais coupez ensuite ces fréquences, d'autant que vous pensez qu'il le faut. Cela ne fera pas sonner l'instrument mieux individuellement, mais cela l'aidera à s'harmoniser avec les autres instruments dans le mixage.

Beaucoup d'aspirants ingénieurs ne pensent pas combien l'atténuation de l'équaliseur est pratique mais l'expert répartira dans le spectre de fréquences tous les instruments de façon à ce que chaque instrument trouve sa place sans empiéter sur celle d'un autre instrument. Une bonne utilisation de l'équaliseur pourra déboucher sur un son puissant et "plein" avec peu d'instruments ou disons de pistes.

Les consoles de mixage se différencient par l'utilité de leur équaliseurs sur les basses et hautes fréquences et il est souvent utile de recourir à un équaliseur externe qui sera plus approprié pour cette tâche. Je dirais que le rôle du contrôle de fréquences basses est d'ajouter du poids au son sans le rendre "boomy". D'un autre côté, le contrôle de fréquences basses devrait couper des fréquences basses qui sont inutiles pour le son, tout en retenant la profondeur du bas médium. Dans les hautes fréquences, vous devriez être en mesure de couper n'importe quel 'frise" du son tout en gardant le son toujours clair et incisif et vous devriez être en mesure de rendre le son plus brillant sans l'agressivité des hautes fréquences extrêmes.
Quand vous aurez exploré toutes les possibilités de l'équaliseur de votre console, vous recourrez alors à un équaliseur externe qui remplira les mêmes fonctions, en mieux. Vous vous tournerez alors vers un équaliseur paramétrique qui à première vue vous offrira une flexibilité accrue. Malheureusement vous découvrirez un manque de précision du fait que chaque bande altère les fréquences sur une large bande de chaque côté de son centre nominal de fréquence.
Ceci ne veut pas dire que les équaliseurs paramétriques sont moins bons, bien au contraire. Les graphiques sont très bon pour un mix complet. La visualisation graphique est grande pour équaliser un mixage entier pour que vous puissiez former le son en une masse cohérente, même après avoir traité les éléments individuels. Si vous savez y faire, vous pouvez faire cela en prenant une paire de sorties de la console de mixage et en les renvoyant dans deux canaux et en utilisant l'équaliseur de la console de nouveau, mais vous ne ferez que seulement rajouter plus du même et le faire avec un équaliseur graphique est vraiment une solution satisfaisante. Les graphiques sont aussi bons pour rajouter une présence à un son: levez juste un ou deux sliders quelque part dans la région des fréquences supérieures et vous rendrez le son plus incisif sans pour autant soulever toute la gamme des hautes fréquences.

Sounds for All Productions 2013 - Istace William